Les limites de l’ostéopathie

L’ostéopathie a ses propres limites et ne peut pas tout traiter toute seule.

  • Elle ne doit pas retarder une prise en charge médicale si celle-ci est nécessaire.
  • Elle ne propose pas de guérir les pathologies dégénératives, génétiques, infectieuses, néoplasiques, les fractures, arrachements ligamentaires ou osseux.

En revanche :

  • Elle peut avoir une action sur les conséquences de ces pathologies (en particulier la douleur) et apporte du confort et de la détente au patient.
  • Elle peut aussi, dans certains cas, aider à diminuer les prises d’anti-inflammatoires et d’anti-douleur. L’ostéopathie n’est plus alors une thérapie étiopathique mais une thérapie palliative complémentaire.

Votre médecin généraliste ou pédiatre reste votre interlocuteur privilégié pour toute maladie nécessitant une prise en charge médicale. Son avis est indispensable pour tout examen complémentaire.

Dans certains cas, pour avoir de meilleurs résultats, il est nécessaire de travailler en relation avec d’autres professions de santé. En fonction de chaque patient, un travail conjoint peut être entrepris avec des :

  • kinésithérapeutes
  • gynécologues-obstétriciens
  • sages femmes
  • podologues
  • orthophonistes
  • orthodontistes
  • chirurgiens-dentistes
  • acuponcteurs
  • nutritionnistes
  • psychologues…